© 2014 Maria del Sol. Tous droits réservés.
© 2014 Maria del Sol. Tous droits réservés.

"Si nous allons avoir un désir, que ce soit le désir de liberté de tous ces désirs..."

Les cinq sens et la liberté

Nous sommes submergés dans ce monde où les cinq sens sont utilisés pour nous soumettre à l'esclavage. Nous ne sommes plus propriétaires de nos relations avec nos cinq sens.

La vue, la plus sollicitée. On nous a fait croire que seulement ce que l'on peut voir est "réel", on nous a dit ce qui est beau à regarder et ce qui ne l'est pas... et on nous le dit encore... On nous en met "plein les yeux" partout et tout le temps afin de nous rendre aveugle à l'essentiel... Et toutes ces images qu'on a vu défiler devant nous pendant toute notre vie, resteront gravées quelque part dans notre inconscient et continuent peut-être encore à nous donner des avis qui ne sont pas les nôtres. Nous sommes esclaves de tout ce que l'on nous a montré pour nous faire croire "que l'on en avait besoin". Tout cela par la vue....
Avons-nous découvert par notre propre expérience de la vue ce qui est beau à nos yeux? Avons-nous décidé ce que nous n'avons pas besoin de regarder car ce sont des images qui vont rester dans l'inconscient et qui vont créer des peurs ou qui vont nourrir les peur déjà existantes? Avons-nous fait cela? Je l'espère bien fort car notre liberté en dépend.

Pour l'ouïe, ce n'est pas très différent mais plus subtil car "invisible" et c'est justement dans cela que réside le pouvoir potentiellement "maléfique" attribué à la musique au travers de toutes les censures dont l'histoire a été témoin. A partir de la dite "division entre la musique sacrée et profane" et tout ce qui en a découlé, nous sommes héritiers de tous ces préjugés...
Plus évident que cela est le changement de l'accordage de la musique au niveau mondial qui a été arbitrairement changé après la seconde guerre mondiale de La 432Hz à La 440Hz (ceci est un sujet simple à trouver sur internet). Ce changement ne fait "presque rien" à nos oreilles" mais beaucoup à nos champs énergétiques et à celui de la Terre. C'est grave... et nous sommes constamment bombardés de partout, tout le temps, encore une fois.
Avons-nous décidé par nous-mêmes de ce que l'on veut entendre ou pas? ou qui? ou quand? Avons-nous écouté le silence? Le battement de notre cœur? Avons-nous écouté toutes les musique du monde entier et de toute l'histoire de la musique pour savoir ce que l'on aime vraiment écouter?
Je l'espère sincèrement car il y a des milliers d'artistes qui ont écouté et qui écoutent constamment le silence et qui entendent en lui les plus belles musiques, celles qui viennent de l'âme.

Le goût a été à tel point exploité qu'il en a même été amené à la catégorie de luxe afin de nous donner de quoi tenir pendant l'esclavage, car nous sommes comme des chats d'appartement, une fois castrés, il ne nous reste rien de plus plaisant que de manger...
On nous a "transformés" la nourriture de différentes façons : le raffinement des céréales et autres, et bien-sûr les OGM.
Aussi grâce à la vue, on nous a montré ce qui est "bon à manger". Curieusement ce qui est "bon à manger" est secrètement en train de nous empoisonner. Triste!
On nous montre aussi ce qui est "bon pour nous" à manger.... alors là, cela fait très longtemps que le père Noël ne fait plus partie de ceux qui dirigent la société....
Nous sommes nous plongés dans la nutrition? Dans nos groupes sanguins? Dans ce qui peut être toxique? A quoi est-on allergique?
Sommes-nous sûrs d'aimer vraiment le goût de ce que nous mangeons? Ou est-ce peut-être une convention? Familiale? Sociale? Culturelle?
Avons-nous créé un plat avec un goût à nous? Ça serait joli...
De quoi fuyons-nous en donnant autant d'importance au goût dans nos vies?....
Dans tous les cas nous pouvons réinventer notre relation avec notre goût et avec notre alimentation. C'est notre choix.

L'odorat a été aussi manipulé et réprimé. Nous sommes emmenés à cacher nos odeurs naturelles du corps avec les hormones correspondantes par différents moyens: déodorants, anti-transpirante, épilation et rasoir.... Suite à cela nous devons les remplacer par des parfums et autres produits (savons-nous ce que ces produits sont en train de faire à notre peau et notre organisme?)
L'odorat est sensé capter beaucoup plus que des parfums de marque.... et évidement l'odorat est un sens que nous perdons de plus en plus....
Au contraire, sommes-nous esclaves de ces odeurs de nourriture qui nous appellent à manger dans la rue par exemple? Avons-nous envie de manger cela? En ce moment? Dans cet endroit? Ça vaut le coup de se poser la question.
Malgré ce côté "volatile", l'odorat a quand même été fortement anéanti.

Le toucher de son côté n'est pas sauvé pour autant. Nous ne nous touchons plus, nous sommes couverts tout le temps, de la tête aux pieds.
Notre peau ne respire pas bien car remplie de toxines et affaiblie par les produits (savons, gel, crèmes, etc.), sans parler des poils....
Notre peau et nos poils sont sensés capter des choses aussi, entre autres les rayons du soleil et ses énergies.
C'est notre contact avec le monde, avec l'autre, c'est ce que nous percevons comme étant la limite de "nous-mêmes".

Nous sommes des êtres sensitifs, uniquement si nous nous approprions nos sens. Premièrement en choisissant à chaque instant par nous-mêmes et ainsi pouvoir renaitre dans une réelle relation avec nos sens. Car si nous ne sommes pas propriétaires de nos relations avec nos cinq sens, comment pourrions-nous aspirer à atteindre un sixième sens?.... Ça n'a pas de sens!....Pourtant nous avons des sens mais nous nous passons de leur vrai sens car nous sommes en réalité des esclaves des cinq sens telles que nous le présente la société actuelle.
Nous avons besoin de nous libérer de toutes ces fausses informations et de les remplacer par de vraies informations à nous-mêmes afin d'atteindre la liberté.
Mais la question est : A quel point avons-nous besoin de liberté?
J'espère que ce besoin est bien profond et bien fort car nous ne sommes pas seuls, nous sommes nombreux.

Toujours vôtre

© 2014 Maria del Sol.
Tous droits réservés.
www.mariadelsol.eu

Retour à l'accueil