L’amour inconditionnel ou celui dont on ne se rappelle pas…

Il y a fort longtemps, nous étions conscients de notre connexion à la Source et à l’amour inconditionnel jaillissant d’elle. Cette lumière-amour venant de la Source et vibrant dans nos cœurs (centres cardiaques ou d’amour) faisait de nous des êtres joyeux et libres… libres de donner et de recevoir… puis la chute de notre conscience est arrivée* et nous n’étions alors plus conscients de notre connexion à la Source ni à son amour inconditionnel… des temps très difficiles pour nous tous…

Certains de nos frères et sœurs ont retrouvé cet amour inconditionnel à travers la Mère Terre, la Pacha Mama. Eux ont su rester connectés à cette Source et peu à peu ont récupéré leurs mémoires du passé heureux dans l’Unité. Ceci leur aura permis de se reconnecter à leur propre source d’amour pur, divin ou inconditionnel et de transmettre cette conscience, sagesse et connaissance à leurs enfants.

D’autres parmi nous moins « chanceux », soumis dans l’horreur absolu de la perte de conscience de sa connexion à la Source (vécu pour eux comme une déconnexion, une coupure, un abandon, le néant...) ont sombré dans le chaos à force d’avoir perdu cette connexion avec son cœur et par voie de conséquences, ils sont tombés dans la roue du karma…. Des circonstances extérieures mais aggravantes se sont ajoutées au défi de notre avenir en tant qu’humanité. Depuis on tourne en rond, on recule ou idéalement on avance….

Le voyage a été long, très très long, nous avons beaucoup appris et nous apprenons beaucoup encore, c’était le but… mais celui qui n’a pas appris sa leçon a besoin de la refaire, de revenir pour l’apprendre, car c’est lui qui l’a choisi…

Dans ce chemin de retour pour récupérer notre connexion à la Source et à notre propre Source, nous avons été toujours là les uns pour les autres, nous avons toujours tenté de nous aimer le mieux qu’on pouvait les uns et les autres… Je dis bien tenter car en n’étant pas conscients de notre connexion à la Source et à notre Source, notre amour ne peut être AMOUR sinon plutôt attachement, dépendance, besoin, désir, contrôle, manipulation, pouvoir… On cherchait l’amour dans l’autre mais on ne le trouvait pas…vraiment. On cherchait à donner de l’amour à l’autre mais on ne l’aimait pas…vraiment.

Puis un jour, les voiles de la conscience ont commencé à se lever pour toute l’humanité, chacun à son rythme. L’un d’entre nous a récupéré ses mémoires et avec elles, sa connexion à la Source et à sa propre Source, puis un autre jour un autre, puis un autre et c’est ainsi depuis ce jour-là.

Ces personnes ont réappris à puiser dans leur propre source, dans la Source de la Terre et dans la Source. Réapprendre ce qu’est l’amour inconditionnel en apprenant à s’aimer inconditionnellement soi-même, en guérissant les blessures de son âme héritées des nombreuses expériences et vies et pouvoir par la suite donner cet amour sans attachement ni dépendance avec une âme transparente et guérie.

Ça pourrait paraitre simple, vu les repères erronés que nous avons trainés depuis… mais bien au contraire, cela ne l’est pas… Malgré ces difficultés, certains d’entre nous ont réussi et ils sont aujourd’hui une grande source d’inspiration pour nous tous.

Puissions-nous tous suivre la voi(e-x) de l’amour inconditionnel, réveiller nos mémoires d’appartenance et avec elles, notre connexion à la Source, toujours aimante et guérisseuse.

Puissions-nous-nous relationer à partir d’un amour sain, respectueux, sans jugement, tempéré, bienveillant, confiant, courageux, tendre mais discipliné, fort mais délicat, envers nous-mêmes puis envers nos frères et sœurs…

Cesser de chercher à l’extérieur ce qui est en nous, reprendre la connexion avec les sources, comprendre les liens qui nous unissent depuis la nuit des temps pour vivre enfin notre réalité ultime : les soleils que nous sommes.

Amali

*Divers versions à trouver si vous cherchez.

© 2015 Maria del Sol.
Tous droits réservés.
Vous pouvez partager cet article sans ajouter ni changer le texte et en citant l'auteur et la source.

Retour à l'accueil